mardi 31 mai 2016

« Woman walking to the sky »

Dans ce paysage urbain encombré, si on ne s'avisait de lever la tête elle pourrait presque passer inaperçue.

Strasbourg. « Woman walking to the sky » de Jonathan Borofsky

Étrange apparition en vérité que cette silhouette féminine aux allures de figurine de BD se hissant d'un pas déterminé le long d'un mât incliné de 25 mètres de haut en direction du ciel.

Cette sculpture de l'artiste américain Jonathan Borofsky installée place des Halles depuis 1994, à proximité de la station de tram «Ancienne Synagogue» ne fait guère l'unanimité auprès des Strasbourgeois. Point honnie, mais assez décriée.

Moi personnellement je la trouve marrante et intéressante cette installation, et pour le photographe amateur que je suis c'est du pain béni. (Voir page photos)

Strasbourg. « Woman walking to the sky » de Jonathan Borofsky

En découvrant cette sculpture il y a quelques années j'y avais d'abord vu comme un symbole, celui de la femme et de son ascension dans notre société. Assurée, confiante, déterminée, mais avec encore du chemin à parcourir.

Découvrant par après que son pendant masculin l'avait précédé en 1992 à Kassel en Allemagne (voir la page photos) d'autres horizons se sont ouverts, plus spirituels et philosophiques.

Selon mon humeur cette oeuvre m'enthousiasme par son élan et son dynamisme, l'idée que rien n'arrête les hommes et les femmes, ou au contraire me déprime. Ce mât qui brusquement s'arrête, se coupe, ne marque t-il pas l'inanité de tous nos efforts, de nos quêtes insensées vers d’inaccessibles sommets ?
Infini ou finitude ?

A voir et méditer ...
D'autres photos ici



Vos commentaires

Ne répondant pas aux commentaires il m'a été demandé si je les lisais ?
Oui évidement, avec grand plaisir et attention. J'ai même une rubrique dédiée à cela qui me permet de n'en rater aucun.

Si je ne réponds pas c'est seulement que le plus souvent je ne sais pas trop quoi ajouter de plus.
Et puis honnêtement je n'ai pas la verve et l'à propos d'un Géhem qui sait trouver pour chacun et chacune le mot juste et drôle.

Donc merci de vos commentaires très appréciés d'Hopla.

dimanche 29 mai 2016

Ce n'est pas bien de pisser sur le peuple

Je comprends mieux maintenant la mauvaise météo du moment et les 49,3 kilos (j'ai compté) de grêlons qui nous sont tombés sur le coin de la gueule hier soir ...

Place Kleber hier matin

L'adage du jour vous est proposé par Géhem
En mai, grêlons ; en juin, étrons
Ce qui nous laisse présager un mois de juin difficile !

jeudi 26 mai 2016

Dessine moi un mouton ...

En Land'Art on est pas limité par la taille. Ainsi la vision insolite de ce mouton géant en construction découvert au détour d'un pont lors de ma promenade de Samedi dernier à Neuf-Brisach

Installation de Jean-Paul Schwindy • Remp'Art 2016 du 4 au 12 Juin 2016 à Neuf Brisach

Certains préfèrent voir les œuvres finies. Moi au contraire, j'aime bien les voir se faire, se construire, se peaufiner, l'envers du décor en quelque sorte ...

Voir d'autres photos ici de la bête de Vauban

Les autres articles du blog sur cette manifestation et la citadelle de Vauban :
Premier jour Remp'Art
Remp'Art 2016
Citadelle de Vauban à Neuf-Brisach 

mardi 24 mai 2016

Remp'Art 2016

Remp'Art 2016
Le premier festival international de Land'Art organisé par la municipalité de Neuf-Brisach, Remp'Art 2016,  se tiendra du 4 au 12 juin au pieds des hauts murs de la célèbre citadelle.

Une cinquantaine de  créations d'artistes, d'établissement scolaires et d'associations prendront vie ici pendant quelques jours,  exposées tout au long du large boulevard herbeux qui ceinture les remparts de la citadelle sur tout son périmètre.

A ce jour, quelques installations ont commencé à fleurir et à animer insolitement les lieux. Les autres, plus fragiles, prendront place dans les derniers moments.

«Les sentinelles de Vauban»
A tout seigneur tout honneur comme on dit,  je commence donc par la monumentale installation de mon frère qui présente un agencement triangulaire de 55 rondins figés dans un fier et martial garde à vous, et s'élevant progressivement de 0,55 mètres jusqu'à 4,80 mètres de hauteur, s'imposant de ce point de vue surplombant et dégagé en vigilantes et pacifiques sentinelles des séculaires murailles.

Les sentinelles se fignolent encore mais seront fin prêtes pour le 4 Juin.



En savoir plus sur l'installation des «sentinelles de Vauban» : Voir ici

Les autres articles du blog sur cette manifestation et la citadelle de Vauban :
Premier jour Remp'Art
Dessine moi un mouton
Citadelle de Vauban à Neuf-Brisach 

dimanche 22 mai 2016

Citadelle de Vauban à Neuf-Brisach

Je n'étais jamais allé me baguenauder à l'ombre des remparts de Neuf-Brisach.
Je ne savais même pas il y a quelques jours encore qu'ils étaient inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco.

Je m'intéresse à ce lieu parce que la ville organise en juin prochain son premier festival de Land'Art, et que mon frère y participe. Je vous reparlerai de cette manifestation, Remp'Art 2016, de l'installation de mon frangin, et de quelques autres que j'aime beaucoup.

En attendant je suis allé découvrir le lieu et  jouer les touristes.
Ballade verdoyante et ensoleillée, même s'il est un peu  troublant de longer si paisiblement aujourd'hui ces murailles  ancestrales témoins de tant de combats, de souffrances, de morts.
Ainsi vont les hommes ....



Et parce que vous en rêvez déjà ...

Les autres articles du blog sur cette manifestation et la citadelle de Vauban :
Premier jour Remp'Art
Dessine moi un mouton
Premier jour Remp'Art

vendredi 20 mai 2016

Le bretzel est sans pétale !

Si j'avais à choisir, je préférerais être un bretzel, qui ne perd pas ses pétales.
Même vieux, dur et ranci, le bretzel reste digne et présentable !
C'est à méditer, non ?
Réflexion pour une prochaine vie ...

Ce matin, à la Taverne française, entre deux gorgées de café....

jeudi 5 mai 2016

Rencontre avec un matelas


Une oeuvre méconnue d'Armande Le Sommier, marquise de la Latte, intitulée « et toi la matelas » d'avril 1895 ..

En fait je me demandais quoi faire d'une photo de matelas prise dans la rue cet après midi. J'ai une vie trépidante je sais !
Mais des lors que la question était posée, il fallait bien y répondre.
C'est ainsi qu'Armande vint à moi, guidant d'une main experte ma souris enivrée ... de cet appel d'art.

Cela rend bien un matelas en tableau, non ?
En même temps je ne sais pas ou je le mettrais .... mais j'ai une vague idée ...

Par contre le cadre est d'époque, comme quoi je ne me fiche pas de vous.

mardi 3 mai 2016

lundi 2 mai 2016

Sculpture au burin de Canon

J'aime beaucoup la sculpture.
Dans une autre vie peut-être m'y prendrai-je un peu plus tôt ....
En même temps on verra, c'est quand même beaucoup de travail cette affaire.

En attendant je me contente du burin de Canon, l'outil des feignasses (terme unisexe !).
C'est la petite molette au dessus du boitier, 1/100, 1/200, 1/300 ... selon l'humeur de l'artiste




D'autres photos sur cette page si vous aimez bien le modelage de gouttes.

Je n'avais pas trop le temps cet après midi, mais je reviendrai quand même sur le sujet avec un peu plus de soin.  C'est en effet assez fun,  et il y a plein de choses à essayer.

Et puis ce qu'il y a de bien c'est qu'il n'y en aura jamais deux semblables ... Avec cet exercice l'expression "on la refait" n'existe pas ...